Voir la lumière en photographie

Home/Voir la lumière en photographie

Voir la lumière en photographie

Voir la lumière en photographie

Nous avons tous nos sources d’inspiration.  Pour ma part, Rick Sammon est une grande source d’inspiration.  Ses images sont magnifiques et il a une façon de communiquer qui me permet d’aborder plus facilement ce qui autrement serait très complexe.

Un de ses magnifiques livres: « Exploring the light » paru en 2008 fait encore école dans ce domaine.

Lors de mes sorties photos, je vise deux objectifs.  Toujours être prêt à saisir une image et voir la lumière et son interprétation possible sous la forme d’une photographie.

Dernièrement je me suis vu confié le mandat de prendre des photos d’un concert extérieur.  En préparation pour le concert, j’ai tout d’abord pris le temps de revoir les réglages de base de mon appareil photo. J’ai changé mes réglages initiaux dans le but d’être prêt.  Lorsque l’événement est en cours, on n’a pas le temps de changer ces paramètres entre deux photos.  Il faut donc être prêt avant que l’événement ne commence.

En me présentant sur le site à l’avance j’ai pu prendre connaissance des différents angles de vues qui seraient les plus prometteurs.  La scène était déjà prête à recevoir les artistes.  Les guitares rutilantes, claviers et autres instruments de musique attendaient les artistes.

La lumière était encore très bonne, j’en ai donc profité pour demander à prendre des photos d’ambiance.  Celles-ci sont au tout début de l’album photo produit pour la circonstance.

À un moment, l’un des assistants s’est présenté sur la scène pour vérifier que tout était prêt.  La lumière discrète, la fumée d’ambiance et le sujet à contre-jour m’a permis de prendre cette photo que j’aime bien.

Voir la lumière et être prêt!

J’ai su tout de suite que je ne pourrais pas me fier aux réglages de mon appareil.  Je voulais un contre-jour pour cette photo ce qui voulait dire de sous-exposer d’environ deux crans.  Tout alla très vite.  Appuyer légèrement sur le déclencheur pour faire une lecture de la lumière, faire pivoter le sélecteur à rebours de six positions (3 positions par cran), enfoncer fermement le déclencheur pour obtenir une rafale de plusieurs photos et sélectionner celle-ci pour l’album.  La photo produite fut à peine retouchée et recadré.  Voir la lumière et être prêt.

Lors de ce même événement, alors que je prenais des photos du sujet principal, Louis-Jean Cormier, je vois du coin de l’œil droit une zone de lumière s’allumer et s’éteindre rapidement.

Voir la lumière en photographie

Voir la lumière et être prêt en photographie

Voir la lumière et être prêt!

Pivot sur moi-même, recadrage et mise au point, séquence en rafale pour capturer au moins une photo avec la caisse illuminé à l’avant plan.  J’aime particulièrement cette photo qui elle aussi a été à peine retouchée.

Voir la lumière est plus facile à dire qu’à faire.  La meilleure façon consiste à prendre des photos, et s’interroger sur comment la lumière a produit ce que nous voyons sur ces photos.  Au fil du temps, on comprend mieux comment la lumière se traduit en une image.

Être prêt demande aussi du temps.  Je dépose mon appareil photo et ma montre sur une surface plane et je change un des réglages comme si j’étais in situ.  Combien de secondes? Et je recommence, encore et encore.  Lorsque je n’hésite plus, je ferme la lumière.  Puis, je fais la même chose en gardant l’œil collé au viseur.

Pourriez-vous changer votre sensibilité ISO sans même regarder votre appareil?

Je vous avoue humblement que j’ai encore une longue route à parcourir.  J’ai mon appareil depuis plus de deux ans et je ne le maitrise pas encore adéquatement.  Maîtrisez-vous votre appareil au point de faire un changement en moins de deux secondes dans un placard?

Leave A Comment