Macrophotographie créative: La profondeur de champ

Home/Macrophotographie créative: La profondeur de champ

Macrophotographie créative: La profondeur de champ

En Macrophotographie, la profondeur de champ est un défi important.  Plus le facteur d’agrandissement augmente, plus la profondeur de champ est réduite.  Elle peut être réduite à moins d’un millimètre.  En contrepartie, le bokeh de la portion hors foyer est vraiment exceptionnel!

Créativité : Maximiser les bénéfices de la profondeur de champs en macrophotographie.

À l’été 2009, chaque Samedi, je dérobais les plus belles de mon jardin.  Armé d’un sécateur, je coupais des fleurs.  La plupart du temps, je ne regardais pas vraiment mes captures avant mon retour en studio.

J’ai appris beaucoup à propos de la composition, des textures, de la couleur et de la lumière en 2009.  J’avais l’habitude de mettre mon objectif Canon EF-S 60mm f/2.8 Macro sur mon appareil Canon 500D et de faire pivoter mon sujet lentement jusqu’au moment où je trouvais une composition intéressante.

J’ai fait de belles découvertes.  J’ai eu des surprises également.  En ce matin de Juin, ces fleurs de Physocarpus Diabolo me sont apparues très différentes de ce à quoi je m’attendais.  Au petit matin, la température était passée juste au-dessus du point de rosée.  Ce qui avait créé ces toutes petites bulles d’eau sur les fleurs.  Mon boitier et son petit capteur, contribuait un peu plus au grossissement de ces petites fleurs.  Obtenir ceci avec un vaporisateur n’est pas possible!

En Macrophotographie il n’est pas possible de regarder le sujet directement et de se représenter la scène finale.  La profondeur de champs et tous les petits détails ne sont pas visibles.  En mettant la caméra avec visée à l’écran, j’ai fait des découvertes!

En créant cette image j’ai délibérément laissé un espace sur la droite.  Je me suis aussi assuré que le regard serait attiré du bas à la gauche vers le haut à droite.  En gardant dans la composition un petit groupe de fleurs s’apprêtant à s’ouvrir, mon intention est de vous amener à imaginer le futur de ces fleurs.

Je ne crois pas que d’avoir toutes les fleurs à un niveau parfait de maturité soit intéressant.  Quand j’ai retenu cette branche d Physocarpus, j’avais très peu d’espoir.  Cet arbuste n’est pas reconnu pour la beauté de ses fleurs.  Aujourd’hui, cette photo est suspendue fièrement dans ma chambre.

Vous arrive-t-il d’être surpris par la beauté lorsque vous faites de la macrophotographie?

Leave A Comment