Atelier Photo avec The Giving Lens

Home/Atelier Photo avec The Giving Lens

Atelier Photo avec The Giving Lens

zoomhumanitaire

Depuis que je fais à nouveau de la photographie avec passion, la photo de paysage constitue mon principal intérêt.  J’ai passé une semaine dans le Parc National Grand Teton et Yellowstone.  Je désirais mes propres versions de ces photos magnifiques que l’on peut voir sur Internet.  Ce fut une semaine inoubliable.  J’ai été déçu cependant du ratio de bonnes photos par dollars.  Il était temps pour moi de penser à un Atelier Photo guidé par un photographe professionnel.  (Version Originale Anglaise de cet article publié sur The Giving Lens)

Atelier Photo avec Colby Brown et The Giving Lens

J’ai pris connaissance du projet de Colby Brown d’aider les communautés qui se battent pour sortir de la misère avec l’aide de la photographie.  Ce projet m’intéressait au plus haut point.  J’ai maintenant 53 ans et je me demandais comment je pourrais contribuer à faire de notre monde un monde meilleur.  La réputation de Colby comme photographe n’est plus à faire et la mission de « The Giving Lens » irrésistible.  Me voilà donc engagé avec l’équipe.

Au moment de quitter le Canada, je n’avais pas de grandes attentes personnelles face à ce projet.  J’étais tout simplement heureux d’aider, de contribuer.  J’espérais simplement apprendre de cette nouvelle expérience et passer du bon temps avec des personnes aussi passionnées que moi par la photographie.  J’espérais naturellement améliorer mes connaissances en photographie, ce que j’ai fait.  Ceci dit, je ne croyais pas que j’en apprendrais autant sur moi-même!

Critique photos

La session de critique photos avec Colby et Michael Bonocore fut une révélation.  Lorsque ceux-ci notait de bons aspects, cela m’encourageait à répéter ces bonnes techniques.  En ce qui a trait aux faiblesses, je ne pouvais faire autrement que d’être entièrement d’accord avec eux.  Aujourd’hui encore, lorsque je regarde dans le viseur, ces faiblesses qu’ils avaient identifiées attirent mon attention et cela me permet de faire mieux.

Parmi les photos évaluées par Colby et Michael ce soir-là, il y avait cette photo d’une petite fille dans une robe beaucoup trop belle.  Elle était à l’extérieur de sa maison faites de tôles ondulés et rouillés sur une structure de troncs d’arbres.  Elle me regardait, assise directement sur la terre, ses cheveux parfaitement coiffé.  Ce soir-là je me rappelle parfaitement l’émotion que j’ai ressentie lorsque cette photo fut commentée par les participants.

Cette photo racontait une histoire intense.  L’histoire de Nicaraguayens vivant dans des conditions extrêmement difficiles et pourtant espérant ce qu’il y a de mieux pour leurs enfants. Cette photo est maintenant suspendue fièrement à la maison et aujourd’hui encore, lorsque je la vois, je ressens la même émotion que lorsque je l’ai vu, assise dans la boue, à Grenade au Nicaragua.  Ce que j’ai appris sur moi-même?  Je sais maintenant que de raconter une histoire intense, à l’aide de la photographie, me procure une émotion à nulle autre pareille. J’aime toujours autant la photo de paysage, j’aime être là, à l’extérieur et regarder le lever du soleil.  Cependant, raconter une histoire vraie, une histoire intense fait maintenant partie de mes priorités.  Aujourd’hui, la vie, l’espoir, la joie ou la peine que je saisis dans les yeux d’un être humain sont plus lumineux que le soleil couchant.

Je suis fier du travail fait avec les jeunes d’Empowerment International en compagnie de The Giving Lens.  Ces sept jours en Juillet 2012 ont passé comme l’éclair.  J’ai donné quelques jours, j’ai reçu 10 fois plus en retour.

Leave A Comment